Archives

Arts

Musique

Théâtre

Film

Littérature

Autres

Musique

Nouvelle lecture des Lieder de Schubert : Silent Songs into the Wild

Participation de l'Apollon Musagète Quartett | Bozar (Bruxelles)
07/02/17
Silent Songs Into The Wild est une performance unique pour quatuor à cordes, 4 chanteurs, 3 performeurs, piano et guitare électrique. Ensemble, ils embarquent le spectateur en voyage dans l’univers de la chanson classique, celui des Lieder de Schubert, réceptacles de thématiques chères au compositeur, telles l’errance et le départ, l’éloignement éternel et la solitude.
Le quatuor à cordes qui accompagne les performeurs n'est autre que l'Apollon Musagète Quartett, qu'on pourra également redécouvrir en récital à Flagey en avril (plus d'informations ICI)

+++ Plus de détails sur le site de BOZAR
+++ Liste des Lieder joués durant le spectacle
+++ Informations pratiques

CONCEPTION ARTISTIQUE
Nicola HÜMPEL (de l’ensemble Nico and the Navigators) – direction artistique 
Oliver PROSKE – mise en espace
Tobias WEBER – adaptation, guitare
Philine TIEZEL – conseiller artistique, assistant

Avec :
Apollon Musagète Quartett :
Paweł Zalejski - violon
Bartosz Zachłod - violon
Piotr Szumieł - alto
Piotr Skweres - violoncelle

+
Matan PORAT – piano
Nikolay BORCHEV – baryton
Julla VON LANDSBERG – soprano
Sarah LAULAN – mezzo
Ted SCHMITZ – ténor
Yui KAWAGUCHI – Performeur
Anna-Luise RECKE – performeur
Michael SHAPIRA – performeur
Fabian BLEISCH et Andreas FUCHS – lumières
David RUSITSCHKA – son
Bodo GOTTSCHALK – vidéo
Cristina LELLI et Teresa VERGHO – costumes



PROGRAMME
Lieder de Franz Schubert :
Gretchen am Spinnrade, D 118
Rastlose Liebe, D 138
Meeresstille, D 216
Heidenröslein, D 257
Der Wanderer, D 489
Der Tod und das Mädchen, D 531
Nachtstück, D 672
Suleika I, D 720
Dass sie hier gewesen, D 775
Im Frühling, D 882
Das Wandern, Tränenregen, Mein!, Der Jäger, Der Müller und der Bach (Die schöne Müllerin, D 795)
Gute Nacht, Gefrorne Tränen, Der Lindenbaum, Erstarrung, Auf dem Flusse, Die Krähe, Die Post, Der Wegweiser, Der Leiermann (Winterreise, D 911)
Ständchen, Abschied, Das Fischermädchen, Die Stadt, Der Doppelgänger (Schwanengesang, D 957)
Impromptu, op. 90/2, D 899
Quatuor à cordes n° 14, D 810, "La jeune fille et la mort" (extraits)
Quatuor à cordes n° 15, D 887 (extraits)



INFORMATIONS PRATIQUES
>>> Palais des Beaux-Arts de Bruxelles - BOZAR (Rue Ravenstein 23, 1000 Bruxelles), salle Henry Le Boeuf - voir le plan
>>> mardi 7 février 2016 - 20h
>>> 60€ > 16€
(acheter son billet en ligne)



Apollon Musagète Quartett 
Derrière le nom étrange de ce quatuor fondé à Vienne en 2006 par quatre Polonais se cache un hommage à un ballet d’Igor Stravinski datant de 1927/28 dans lequel le dieu Apollon danse avec trois muses, symbolisant la poésie, la rhétorique et la danse. Ainsi, à l’image de ce dieu "conducteur de muses", l’Apollon Musagète Quartett aspire à réussir la synthèse de tous les arts.
En 2008, sa réputation fut affirmée par un Premier prix et trois Prix spéciaux au Concours Musical International ARD de Munich. Cette récompense vint s’ajouter à un palmarès déjà impressionnant, remporté surtout en Autriche et en Italie, où ils se produisent avec succès. On a également pu les voir au Wigmore Hall de Londres et à la Philharmonie de Berlin.
Le groupe trouve son inspiration musicale dans les œuvres qu’ils exécutent, mais également auprès des nombreux collaborateurs avec qui il joue avec plaisir. Parmi les musiciens avec qui il travailla jusque maintenant, on peut citer : Peter Cropper, Anner Bylsma, Giulano Carmignola ou encore Ferenz Rados.
En Pologne, le quatuor bénéficie d’une bourse du Ministère de la Culture et du Patrimoine national polonais.
Le premier disque de l’Apollon Musagète Quartett est sorti en 2009 chez OEHMS Classics. Il comprend des œuvres de Haydn, Szymanowski et Brahms. 
Le quatuor n’hésite pas à sortir des sentiers battus de la musique classique : on peut les entendre sur le dernier album de Tori Amos, intitulé Night of Hunters.
En 2013, Apollon Musagète Quartett a eu l'honneur d'inaugurer en Belgique l'ANNEE WITOLD LUTOSŁAWSKI, en exécutant le Quatuor à corde du compositeur polonais dont on fêta cette année-là le centenaire de sa naissance. La salle anversoise DeSingel le souligne, entendre le Quatuor à corde de Lutosławski est "une expérience hors du commun, ne serait-ce que parce que la musique n'est jamais la même d'une version à l'autre. En effet, Lutoslawski accorde aux musiciens une telle liberté dans l'interprétation des notes que l'équilibre entre les quatre instruments est différent à chaque fois". Pour appuyer son hommage, l'Apollon Musagète Quartett a composé une pièce originale portant le titre éloquant Multitude in memoriam W. Lutoslawski.
+++ le site internet du groupe : www.apollon-musagete.com


BOZAR

FrançaisFrançais NederlandsNederlands EnglishEnglish
 
Newsletter
bruxelles@instytutpolski.org
Isuu
 
Radio 2