Projection du film "L'Insurrection de Varsovie"

dans le cadre du Festival International du Film historique de Waterloo
16/10/15


La troisième édition du Festival International du Film d'Histoire se tiendra du 15 au 18 octobre à Waterloo. Y sera présenté le meilleur de ce qui se fait dans le domaine du film d’histoire partout dans le monde.
Le film L’Insurrection de Varsovie est en compétition dans la catégorie « Documentaires ». Il sera projeté le 16 octobre en présence du directeur du Département Histoire du Musée de l’Insurrection de Varsovie, Piotr ŚLIWOWSKI.

+++ en savoir plus sur le 
film 
+++ en savoir plus sur le festival 
+++ en savoir plus l'Insurrection de Varsovie

Deux autres films polonais seront présentés durant le festival : Letnie Przesilenie de Michał ROGALSKI et Obywatel de Jerzy STUHR.

INFORMATIONS PRATIQUES 
>>> Cinéma WELLINGTON (Chaussée de Bruxelles 165, 1410 Waterloo) - voir la carte 
>>> Salle 4 
>>> vendredi 16 octobre 2015 - 16h 
>>> 7 | 5 
infos et réservation via la Maison du Tourisme de Waterloo au +32 (0)2 352 09 10



Le film L'Insurrection de Varsovie (2014, Pologne, 87min)
L'Insurrection de Varsovie est le premier film documentaire au monde qui utilise uniquement des images d'archives pour créer une histoire originale, fidèle au évènements historiques. Le concepteur du film a imaginé le récit de l'insurrection de Varsovie (1er août-2 octobre 1944) à travers les yeux d'un pilote américain qui s'est enfuit d'un camp nazi et de deux jeunes reporters polonais qui filment divers épisodes de la vie durant cette période. Les images originales ont été colorisées et le son - recréé. 

+++ Plus d'information dans le document attaché à cette page ainsi que sur le site du film.

Concept du film et production - Jan Ołdakowski, Piotr Śliwowski
Réalisation - Jan Komasa
Consultance - Władysław Pasikowski
Script - Joanna Pawluśkiewicz, Jan Ołdakowski, Piotr Śliwowski
Montage - Joanna Brühl
Direction artistique - Milenia Fiedler PSM
Supervision de la couleur - Piotr Sobociński Jr, PSC
Dialogues - Joanna Pawluśkiewicz, Michał Sufin, Władysław Pasikowski
Direction du casting voix - Magdalena Szwarcbart, Miriam Aleksandrowicz, Agnieszka Matysiak
Direction du dubbing - Miriam Aleksandrowicz, Władysław Pasikowski
Son - Bartosz Putkiewicz, Kacper Habisiak MPSE, Marcin Kasiński MPSE
Musique - Bartosz Chajdecki

>>> Bande annonce du film



Quelques mots sur l'INSURRECTION DE VARSOVIE
La Pologne fut envahie par les troupes nazies à partir du 1er septembre 1939. Dix-sept jours plus tard, ce sont les troupes de l’Union soviétique qui passaient ses frontières. 
Lorsque Hitler décida d’envahir l’Union soviétique, une partie des combats se déroulèrent sur le territoire polonais, décimant la population et détruisant plus encore les infrastructures. Des camps de concentration nazis furent bientôt créés et des catégories entières de la société civile massacrées, notamment les Juifs qui, en Pologne comme dans le reste de l’Europe occupée, étaient "parqués" dans des ghettos. 
Le ghetto de Varsovie, menacé d’être "liquidé" au début de l’année 1943 se souleva et opposa une résistance farouche aux troupes nazies. Cette insurrection, dite du "Ghetto de Varsovie", dura du 19 avril au 16 mai. Les Juifs qui survécurent furent déportés, et environ 15% de la Ville détruite.
En 1944, les troupes allemandes nazies refluèrent des terres de l’est, pressées par les troupes soviétiques qui avaient repris l’avantage. Dans cette configuration, les Soviétiques faisaient partie des "Alliés", au même titre que les Américains, les Anglais, les Français, les Belges, etc. Cependant, les habitants de Varsovie, ville dans laquelle la Résistance (l’Armée de l’intérieurArmia Krajowa en polonais, AK) était extrêmement active, se méfiait des intentions de Staline. Afin de pouvoir accueillir les troupes soviétiques – qui libéraient progressivement le territoire polonais – en position de force, une insurrection fut décidée à Varsovie. Elle éclata le 1er août 1944 à 17h exactement (heure "W"). Combats de rue exténuants, exécutions capitales, viols et massacres furent le quotidien de la ville, dans laquelle les résistants, majoritairement ceux qui n’avaient pas été mobilisés, les plus jeunes et les femmes, peu ou pas formés au maniement des armes, vécurent dans une atmosphère d’espoir durant de longues semaines. Les troupes nazies, disposant d’armes et de munition en grand nombre, se montrèrent intraitables. L’AK résistait avec une obstination inouïe, utilisant les égouts pour faire le lien entre les régiments. Lorsque les armées soviétiques arrivèrent enfin aux portes de la ville, le 10 septembre, elles décidèrent de s’arrêter sur la rive opposée de la Vistule et ne portèrent par conséquent pas main forte aux insurgés, empêchant même les ravitaillements. 
L’insurrection fut considérée comme un échec. Le 2 octobre 1944, le général Bór-Komorowski signait sa reddition.
Plus de 15 000 combattants polonais périrent dans les combats, et presque autant de soldats nazis. C’est surtout la population civile qui pâtit de ces combats, puisqu’on dénombre plus de 150 000 morts parmi eux. 25% supplémentaires de la ville furent détruite durant les combats et 35 autres encore après la défaite, lorsque Hitler décréta la destruction systématique des habitations de la ville. En tout, durant la guerre, la ville de Varsovie fut détruite à plus de 85%.

Fait particulier : au moment même où Varsovie se soulevait, la Première Division Blindée (Pierwsza Dywizja Pancerna), commandée par le général Stanisław Maczek, libérait la Flandre ! Après avoir participé à la campagne de Normandie au sein de la Première Armée canadienne, la Division se dirigea en effet vers la frontière belge, traversa la Flandre (Ypres fut libérée le 6 septembre) pour rejoindre la frontière néerlandaise (libération de Bréda le 29 octobre 1944).
Pour commémorer la libération de la Flandre par les troupes du général Maczek, l’Institut Polonais, en collaboration avec l’ambassade de la République de Pologne à Bruxelles et 9 villes et communes flamandes, organise les Journées Polonaises en Flandre (Dni Polskie we Flandrii). Le programme est accessible à l’adresse www.culturepolonaise.eu/PL-VL.


Festival International du Film d'Histoire de Waterloo
Chaque année le festival propose des perles cinématographiques venues du monde entier, visible en avant-première. La compétition officielle est associée à différentes activités annexes : un gala d'ouverture, des soirées musicales, des animations, des concerts, des expositions, des rencontres professionnelles, des débats et des échanges entre écrivains et cinéastes. 
+++ site internet


>>> Cinéma WELLINGTON


FrançaisFrançais NederlandsNederlands EnglishEnglish
 
Newsletter
bruxelles@instytutpolski.org
Isuu