Autres

L’héritage de Janusz Korczak est toujours bien vivant !

25e anniversaire de la signature de la Convention des Droits de l’Enfant
20/11/14 - 31/12/14
Janusz Korczak Janusz Korczak


Le 20 novembre 1989, les membres de l’Organisation des Nations Unies signaient à New York la Convention Internationale des Droits de l’Enfant. Celle-ci reprend l’ensemble des droits dont doivent bénéficier les enfants sur le plan de la citoyenneté, de la politique, du social, de la médecine ou encore de la culture. Les pays signataires ont obligation de la respecter.
La Pologne a joué un rôle majeur dans la mise au point de cette convention, notamment en soutenant ardemment les idées d’un pédagogue polonais de confession juive, Janusz KORCZAK, dont nous fêtions les 70 ans de la disparition en 2012. Cette année-là, le Prix Janusz Korczak, proposé par l’ambassade de Pologne à Bruxelles, avait été remis à l’asbl Opre Roma.

>>> Qui était Janusz KORCZAK ?
>>> En savoir plus sur 2012 – Année Janusz Korczak
>>> Quelles sont les activités de l’asbl Opre Roma ?



Qui est Janusz Korczak ?

Janusz Korczak – de son vrai nom Henryk Golszmidt – est un éminent médecin, pédagogue, publiciste, écrivain et activiste social né à Varsovie en 1878 (ou 1879) dans une famille juive polonaise.
Il étudie la médecine en Pologne et complète ses études en Suisse, en Allemagne, en France et en Angleterre. Il prend une part active aux initiatives sociales mises en place à Varsovie, notamment dans des associations telles que l’Aide aux orphelins, la Société des Colonies de Vacances ou la Société Hygiénique de Varsovie. Très tôt, il décide de consacrer sa vie aux enfants et crée sa propre méthode pédagogique qui consiste en l’élimination de toute violence envers l’enfant, qu’elle soit physique, verbale ou hiérarchique, la création d’une interactivité entre les générations et l’application sans concessions du droit de l’enfant au respect. Janusz Korczak prétend en effet que l’enfant doit être traité comme un adulte. Il croit que l’enfant connaît ses propres besoins, ses désirs et ses émotions et a le droit d’avoir sa propre opinion et ses propres biens.
En 1912, Janusz Korczak devient le directeur de la Maison des Orphelins (Dom Sierot) qu’il fonde la même année à Varsovie. Il collabore également avec l’internat appelé Notre Maison (Nasz Dom). Dans chacune de ces institutions, il organise une sorte de république des enfants, garante de leurs droits et de leurs obligations envers la communauté. Un parlement est ainsi mis en place, ainsi qu'un système juridique spécifique, un règlement intérieur et un journal dans lequel les enfants peuvent exprimer leurs opinions. Durant la Deuxième Guerre mondiale, la Maison des Orphelins est transférée dans le ghetto de Varsovie. La préoccupation principale de Janusz Korczak est la survie de ses pensionnaires. Déporté avec les enfants qu’il ne veut pas quitter, il meurt avec ses protégés le 6 septembre 1942 dans le camp d’extermination nazi de Treblinka.
Janusz Korczak est considéré comme le précurseur d’un courant tout à fait inédit dans la pédagogie contemporaine. Son travail a sans aucun doute possible influencé la réflexion qui a conduit à la signature de la « Déclaration des droits de l’enfant » (1959) et de la « Convention internationale des droit de l’enfant » adoptée par l’ONU en 1989, il a également permis la création de la fonction de porte-parole des droits de l’enfant dans plusieurs pays du monde.

Les livres suivants sont disponibles en français aux Editions Fabert (Paris)
- Le roi Mathias Ier
- De la pédagogie avec humour
- Les Règles de la vie - Pédagogie pour les jeunes et les adultes

- Kaytek le Magicien
- Le droit de l'enfant au respect



2012 – Année Korczak
L’année 2012 avait été déclarée Année Janusz Korczak par le Parlement polonais. Cette année marquait le centenaire de la fondation à Varsovie de sa maison pour enfants juifs. Elle marquait également le septantième anniversaire de la disparition du pédagogue dans le camp d’extermination d’Auschwitz, avec les enfants juifs qu’il avait tenu à accompagner.
A ce titre, l’Institut Polonais de Bruxelles s’est associé à l’asbl Janusz Korczak Vlaanderen pour mettre en pratique l’héritage spirituel de Janusz Korczak. Un concours fut organisé, avec à la clé un chèque de 10 000 euros, destiné à soutenir un projet mettant en avant l’aide à la jeunesse. C’est l’organisation gantoise OPRE ROMA qui a remporté le concours.
D’autre part, en association avec le Centre de recherche sur l'Etat et la Constitution (CRECO) et le Centre interdisciplinaire des droits de l'enfant (CIDE) de l’Université Catholique de Louvain-la-Neuve, nous avions coorganisé une conférence internationale intitulée Le droit de l’enfant au respect.
+++ Journée du Roi Mathias : conférence internationale (21 novembre 2012)
+++ Concert et remise du Prix Korczak (23 novembre 2012)
+++ Conférence internationale "Le droit de l'enfant au respect" (7 décembre 2012)
+++ Conférence internationale Janusz Korczak (14 décembre 2013)



Opre Roma
Opre Roma dont le but est d’organiser des activités informatives, culturelles et sportives pour et par les Roms et les non-Roms.
>>> www.opreroma.be 

Galerie d’images

FrançaisFrançais NederlandsNederlands EnglishEnglish
 
Newsletter
bruxelles@instytutpolski.org
Isuu
 
Radio 2