Musique | Histoire

Thousand Voices for Peace

Un concert international pour la paix, en souvenir de la Première Guerre mondiale
09/11/14

La toute dernière création de Krzysztof PENDERECKI sera à écouter à la basilique de Koekelberg le 9 novembre 2014. Elle sera exécutée entre autres par le chœur Medici Cantantes de l’Université de Médecine de Wrocław et les solistes Agnieszka REHLIS (Pologne), Johanna RUSANEN (Finlande) et Nikolay DIDENKO (Russie).
A l’origine de cette œuvre intitulée Dies Illa, il y a la volonté de mettre l’espoir au centre de la vie d’un continent qui célèbre le centième anniversaire de la Première Guerre mondiale. C’est dans ce contexte que se tient le monumental concert 1000 Voices for Peace, un événement international aussi magistral qu’exceptionnel qui réunira plus de mille chanteurs professionnels et amateurs du monde entier (de l’Allemagne au Canada, de l’Inde au Luxembourg, de la Pologne à la Thaïlande) chantant à l’unisson accompagnés par le Brussels Philharmonic sous la direction du grand maestro estonien Andres MUSTONEN. Ce concert grandiose a pour but de célébrer la paix et la communion des nations.
+++ http://www.1000voices.be/fr/

PROGRAMME
Tan Dun - Hero Concerto, VIII “Sorrow in the Desert”
Ola Gjeilo - Sunrise Mass III “The City”
Hymne Catalan : El cant dell Ocells
Sofie Gubaidulina - The rider on the white horse
Andre Devaere - Preludium en fugue, preludium
Krzysztof Penderecki, Dies Illa

INFORMATIONS PRATIQUES
>>> Basilique de Koekelberg
>>> dimanche 9 novembre 2014 – 17h
>>> 63 € > 23 €
Acheter ses places en ligne

Le chœur MEDICI CANTANTES de l’Université de Médecine de Wrocław se produit le 6 novembre à Ypres avec la chorale de chambre de la ville. Plus d'informations sur notre site.

Thousand Voices for Peace est organisé dans le cadre du Festival de Flandre au terme d’une semaine de concerts de chorales au nord du pays. Plus d’informations ICI
L’interprétation des œuvres sera ponctuée de récitations de pièces poétiques universelles et d’extraits de journaux intimes datant de la Première Guerre mondiale.
Grâce à sa connexion en temps réel avec la station spatiale internationale ISS, le Festival de Flandre Bruxelles est résolument orienté vers l’avenir. C’est littéralement au-delà des frontières que les musiciens ont décidé de travailler ensemble pacifiquement, alors que, cent ans auparavant, leurs patries respectives s’affrontaient sans merci. Nous recevrons un message de paix de l’astronaute allemand Alexander Gerst. Quel signal fort!

FrançaisFrançais NederlandsNederlands EnglishEnglish
 
Newsletter
bruxelles@instytutpolski.org
Isuu