Conférence

Inauguration du Musée de l’Histoire de Juifs polonais

Cycle de rencontres à Bruxelles (CCLJ | Flagey | Ambassade de Pologne à Bruxelles)
14/11/13 - 04/12/13
Toit de la réplique de la synagogue de Gwoździec. Photographie de Magda Starowieyska/Musée de l’Histoire des Juifs polonais. Toit de la réplique de la synagogue de Gwoździec. Photographie de Magda Starowieyska/Musée de l’Histoire des Juifs polonais.

A l’occasion de l’inauguration à Varsovie du Musée de l’Histoire des Juifs polonais, nous organisons un cycle de trois conférences :

1/ Jeudi 14 novembre 2013 | 20h | CCLJ (rue de l’Hôtel des Monnaies 52, 1060 Bruxelles) - voir le plan
Conférenciers :
- Katarzyna Nowakowska-Sito : "Musée de l’Histoire des Juifs polonais : architecture – exposition – message"
- Jean-Yves Potel : "Jan Karski, la résistance polonaise et la Shoah"
+
Vernissage de l’exposition LE MONDE SAVAIT – La mission de Jan Karski pour l’Humanité
[Entrée : 5€ (membres CCLJ), 6€ (non-membres), 3€ (étudiants et sans-emploi)]

2/ Lundi 25 novembre 2013 | 19h | Flagey (Studio 5 | Place Sainte-Croix, 1050 Bruxelles) - voir le plan
Intitulé de la conférence : Les Polonais – les Juifs – les Belges
Conférenciers :
- Marcin Kula : "La Pologne de l’entre-deux-guerres : indépendance d’une nation ou indépendance d’un état moderne de tous les citoyens"
- Pascale Falek Alhadeff : "Parcours d’émigrés juifs polonais pendant l’entre-deux-guerres. Le cas des étudiants"
- Modérateur : Idesbald Goddeeris

Entrée libre | Nombre de places limité | Inscription – bruksela@instytutpolski.org

3/ Mercredi 4 décembre 2013 | 19h | Ambassade de Pologne à Bruxelles (Av. des Gaulois 29, 1040 Bruxelles) - voir le plan
Interview du journaliste Konstanty Gebert sur le thème de la vie culturelle en Pologne après 1918 et le contact des élites polonaises et juives, par Roland Baumann
+++ Clôture musicale par le duo Ad Libitum (Anna Mutkowska – piano & Urszula Padała – violon)

Entrée libre | Nombre de places limité | Inscription – bruksela@instytutpolski.org 



Quelques mots sur le musée de l’histoire des juifs polonais
L’idée d’un Musée de l’Histoire des Juifs polonais est née en 1995 au sein de l’Association Institut Historique Juif en Pologne (SŻIH). Elle fut officiellement concrétisée dix ans plus tard, en 2005. Le projet du Musée et la collection unique de documents polonais et étrangers concernant la communauté juive polonaise furent rendus possibles grâce au soutien de personnes privées et de fondations basées aux Etats-Unis, en Allemagne, en Grande-Bretagne et en Pologne.
Le Musée est la première institution culturelle polonaise à bénéficier d’un partenariat public-privé. Sur la base d’un accord trilatéral signé par le ministre de la Culture et du Patrimoine National, le maire de Varsovie et le Président de l’Association SŻIH, le financement de la construction du bâti¬ment et de ses équipements a été assuré par les fonds publics. L’Association SŻIH est responsable du financement et de l’organisation de l’exposition permanente.
Le Musée se veut un point de repère pour tous ceux qui s’intéressent au patrimoine culturel des Juifs polonais. Les cent mille Juifs qui visitent chaque année la Pologne y trouveront ainsi les informations qui leur permettront de composer un plan sur mesure dans la Pologne de leur histoire familiale.
Le Musée a également pour but de contribuer à la renaissance de la communauté juive en Pologne et au renforcement du dialogue entre les commu¬nautés. Ses activités sont un point de départ aux débats sur le passé polono-juif, sans en occulter les pages les plus sombres. Il a pour ambition de lutter contre les stéréotypes, la xénophobie et les préjugés nationalistes et d’inscrire ce combat sur un plan universel. En ce sens, le Musée est un lieu d’ouver¬ture, de tolérance et de vérité.
En un mot : un lieu pour tous.
+++ Plus d’informations sur www.jewishmuseum.org.pl



Katarzyna Nowakowska-Sito
Historienne de l’art du XXe siècle, principalement des courants artistiques de l’entre-deux-guerres (1918–1939) ainsi que de l’art polonais dans le contexte des relations internationales. Membre d’ICOM, elle fut durant 15 ans conservateur et commissaire d’exposition au Musée National de Varsovie. Depuis le début de l’année 2013, elle est directrice adjointe du Musée de l’Histoire des Juifs polonais où elle s’occupe du programme des expositions et de la collection du musée.

Jean-Yves Potel
Universitaire et écrivain, il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur la Pologne et l’Europe centrale. Il est Correspondant pour la Pologne du Mémorial de la Shoah. Docteur habilité en science politique, il a enseigné à l’Université Paris VIII et Paris 1 Panthéon Sorbonne, ainsi qu’à l’Institut d’Etudes politiques de Paris et à l’Université de Varsovie. Il a été conseiller culturel à l’ambassade de France à Varsovie (2001–2005).

Marcin Kula
Historien et sociologue, professeur à l’Université de Varsovie. Ses thèmes de recherche sont l’histoire de l’Amérique Latine, l’histoire polonaise contemporaine ainsi que la sociologie de l’histoire. Sa bibliographie, très riche, est complétée par plusieurs ouvrages collectifs et travaux de master et de doctorat qu’il a dirigés, et dont certains auteurs sont devenus les historiens polonais les plus renommés.

Pascale Falek Alhadeff
Docteur en Histoire (Institut Universitaire Européen de Florence). Sa thèse porte sur la migration estudiantine de femmes juives d’Europe de l’Est en Belgique pendant l’entre-deux-guerres. Elle est à présent chargée du Guide des Sources relatives au judaïsme et aux populations juives en Belgique [XIXe-XXe siecle] pour les Archives générales du Royaume.

Idesbald Goddeeris
Professeur associé à l’Université de Leuven (KULeuven). Il y enseigne e. a. l’histoire coloniale et l’histoire polonaise. Ses travaux portent sur l’histoire des migrations, ainsi que sur la Guerre froide et les contacts avec les cultures étrangères. Il a un intérêt tout particulier pour la Pologne et l’Inde. Il publie régulièrement dans des revues académiques. Il est le co-auteur (avec Louis Vos) du livre De strijd van de witte adelaar, une histoire de la Pologne en néerlandais qui en est à sa seconde réédition. En 2013, il a publié deux monographies consacrées à des thématiques polonaises.

Konstanty Gebert
Journaliste et activiste politique, il fut membre de l’opposition démocratique en Pologne. Après l’Etat de guerre déclaré en 1981, il travaille dans la clandestinité sous le pseudonyme de Dawid Warszawski, qu’il utilise encore aujourd’hui. Il écrit dans les colonnes de Gazeta Wyborcza depuis sa création. Il collabore également avec de nombreux médias étrangers, par ex. la BBC„, The Guardian, Le Monde Diplomatique, The Los Angeles Times, Die Welt. On lui doit plusieurs livres sur la transition politique polonaise, les guerres dans l’ex-Yougoslavie, l’histoire d’Israël et l’histoire du XXe siècle européen.

Roland Baumann
Historien de l’art et ethnologue, professeur à l’INRACI et assistant à l’Université Libre de Bruxelles. Journaliste culturel, il est l’auteur de nombreux articles sur le judaïsme polonais pour la presse périodique juive (notamment Regards et Points critiques) et pour La Revue nouvelle.

Urszula Padała
Premier Prix du Conservatoire royal de Bruxelles, elle a commencé son apprentissage en Pologne à l’âge de sept ans. Elle donne des concerts en tant que soliste, et en tant que premier violon et premier violon solo en orchestre de musique de chambre dans de nombreux pays. Ses mérites ont été reconnus par le Ministère polonais de l’Art et de la Culture, qui lui a décerné un Prix spécial, destiné aux jeunes artistes prometteurs du pays.

Anna Mutkowska
Premier Prix du Conservatoire royal de Bruxelles, elle a une grande expérience en tant que soliste et approfondit ses connaissances dans la musique de chambre. Elle forme un duo avec la flûtiste Franke Deschacht et obtient avec elle le Premier Prix du Concours international de Musique de Chambre de Turin ainsi qu’une Mention spéciale du Jury au Concours de Musique contemporaine de Cracovie.

CCLJ
Le Centre Communautaire Laïc Juif – David Susskind (CCLJ) est une organisation juive belge veillant à l’affirmation, la promotion et la transmission de l’identité juive laïque et humaniste dans le respect des différences. Le CCLJ diffuse la culture juive et israélienne, perpétue le devoir de mémoire, explore l’histoire du peuple juif et renforce la solidarité avec Israël. Attaché à l’existence de cet État, le CCLJ relaye toutes les initiatives en faveur de la paix entre l’État d’Israël et ses voisins.
www.cclj.be



 CCLJ


 Flagey


Ambassade de Pologne

Liens

FrançaisFrançais NederlandsNederlands EnglishEnglish
 
Newsletter
bruxelles@instytutpolski.org
Isuu