JAZZ

Tomasz Stańko Quartet

Flagey, Bruxelles
16/06/09 - 16/06/09

La Pologne fête cette année le 20e anniversaire de la chute du communisme et le 5e anniversaire de son adhésion à l'Union Européenne.
En juin 1989, après les neuf années de lutte de Solidarność et la difficile époque de l'Etat de guerre, la nation polonaise commença les discussions de la Table-Ronde, une série d'importants débats qui aboutirent aux élections du 4 juin 1989. Ce jour-là, les Polonais décidèrent que le communisme appartenait au passé et choisirent le chemin qui passait par la liberté pour aboutir à l'adhésion à l'Union Européenne en 2004.

Le concert de jazz « Musique et Liberté » s'adressait, le jour-anniversaire des premières élections libres, à ceux pour qui les idées de liberté et d'Europe unie sont importantes.

Tomasz Stańko : trompette
Marcin Wasilewski : piano
Sławomir Kurkiewicz : contrebasse
Michał Miśkiewicz : batterie

Le Tomasz Stańko Quartet, dans son line-up actuel, se fit connaître dans le monde entier en 2002 grâce à son album Soul Of Things, publié chez ECM. La promotion de cet album fut assurée par une importante tournée en Europe et en Amérique du Nord. Les médias l'accueillirent avec enthousiasme, la presse considéra que Tomasz Stańko et son jeune groupe était l'un des meilleurs groupe de jazz européen du moment. En 2002, Tomasz Stanko reçut le prix de l'Artiste de l'année au European Jazz Prize.
Suspended Night (ECM, 2004), le second album du groupe, conserva cette même nostalgie et ce même groove libéré, il contribua largement à entretenir le succès du quartet dans le monde entier. La presse tomba amoureuse de cet album (BBC Music Magazine, The Guardian, Jazzwise, Die Zeit, etc.), le Billboard Magazine souligna qu'il était l'enregistement de jazz instrumental européen qui connut les meilleures ventes sur le marché européen.
A l'automne 2005, le quartet réalisa son troisième album pour ECM. La promotion de Lontano comprit une tournée d'un mois aux USA qui se termina par quatre soirées sold out au Bridland club de New-York. The New York Times parla de Tomasz Stańko en ces termes : il est « l'artiste de la liberté par la trompette, en esprit, en pensées et en jazz ». Lontano fut classé à la sixième place des meilleurs albums de jazz par Down Beat et Jazz Times, et à la quatrième place par Jazzwise.
John Bungey, dans sa recension de l'album Lontano dans The Times, écrit ceci :
« La beauté méditative du dernier album de Stańko a apporté au trompetiste une légion de nouveaux fans, il en a maintenant comme s'il approchait de la retraite.
Ce troisième album, toujours avec la même jeune section rythmique venue de Pologne, continue le travail effectué dans Soul Of Things et Suspended Night. Inspiré par un récente tournée en Orient, le groupe joue plus librement. Les morceaux sont étirés et déformés, se destructurent et se restructurent. On peut encore et toujours comparer Stańko à Miles Davis dans sa sensibilité et son utilisation de l'espace. Au milieu des cymbales chatoyantes et des doux accords de piano, le trompetiste tisse une mélancolie magique. »

Liens

Galerie d’images

FrançaisFrançais NederlandsNederlands EnglishEnglish
 
Newsletter
bruxelles@instytutpolski.org
Isuu