Paweł Althamer, Tâche commune

20e anniversaire de la chute du communisme et de la liberté recouvrée en Europe centrale et orientale
04/06/09
Il y a vingt ans, le régime communiste était renversé en Europe centrale et orientale. La Pologne, qui joua un rôle majeur dans le processus de recouvrement de leur liberté par des millions de citoyens de cette « autre Europe », souhaitait rappeler au souvenir de l'opinion publique européenne cet anniversaire qui nous est, à tous, fondamental. L'un des plus importants événements artistiques réalisés dans ce contexte fut le débarquement « d'extraterrestres » sur Bruxelles, lors de La Tâche commune de l'artiste Paweł Althamer.

L'événement intitulé La Tâche commune avait pour but de commémorer de manière originale les idéaux élevés qui, il y a vingt ans, accompagnèrent le syndicat « Solidarność » dans sa lutte pour la dignité, la liberté, et la démocratie. Le concept, lié à l'idée de libération, évoquait les choix courageux que firent ces gens qui sortirent des standards largement acceptés, et de ceux qui continuent à le faire. La force de ce projet résidait dans les gens qui l'animèrent, de simples citoyens, et dans les changements qu'ils portaient et portent encore en eux. Ces changements peuvent modifier le cours de l'histoire : en Pologne il y a vingt ans, la majorité ne croyait plus en la transformation du « système inhumain » ; ce changement eut pourtant lieu.

Le lieu dans lequel cet événement fut réalisé n'a pas été pris au hasard. Bruxelles est la capitale de l'Europe unie, d'un continent qui, il y a vingt ans encore, se croyait divisé à jamais. Le long chemin qui mena à la liberté commença en août 1980, lorsque le syndicat « Solidarność » fut créé dans les chantiers navals de Gdańsk, il continua le 4 juin 1989, lors des premières « élections libres » qui furent organisées dans cette partie de l'Europe, et se poursuivit par l'élargissement de l'Union Européenne, le 1er avril 2004, à dix pays situés principalement en Europe centrale et orientale. Le 4 juin 2009, à Bruxelles, au cœur même de l'Europe, les « extraterrestres de la tâche commune » rappelèrent symboliquement ces événements.

Ce jour-là, les extraterrestres arrivèrent de Pologne à Bruxelles dans un avion doré imaginé par l'artiste. Leur premier arrêt fut le lieu où se tint l'Expo'58. L'Atomium, qui surplombait alors les pavillons nationaux, fut le point de départ d'une escapade touristique à travers la capitale, via la place Flagey, lieu de rassemblement de la jeunesse, la Grand Place, centre touristique de la capitale belge, et surtout les institutions européennes : la Commission et le Parlement européen. Cette Bruxelles européenne est véritablement la Tour de Babel de l'Europe qui représente dans sa pluralité les idées constituant les fondements de l'Union Européenne. Tout comme les Pères Fondateurs ont rêvé et bâti une Europe libre et démocratique, les Polonais ont rêvé et combattu pacifiquement pour une Pologne libre et démocratique. L'Union Européenne est tout simplement une tâche commune. Une tâche qui nous est commune à tous.

L'avion doré dans lequel les participants prirent place pour se rendre à Bruxelles symbolisait la communication, le savoir et l'harmonie. Comme une « voie dorée » menant aux transformations vers un mieux. Son arrivée fut la « tâche commune » des partenaires stratégiques du projet : la compagnie aérienne polonaise LOT, le Centre européen de « Solidarność » à Gdańsk, le Centre National de la Culture, l'Ambassade de Pologne en Belgique et le Service culturel de celle-ci.
FrançaisFrançais NederlandsNederlands EnglishEnglish
 
Newsletter
bruxelles@instytutpolski.org
Isuu