Janusz Korczak

Journée du Roi Mathias : conférence internationale

Provinciaal Administratief Centrum (W. Wilsonplein 2, 9000 Gand)
21/11/12
Avec la participation de
- Joop Berding (Janusz Korczak Stichting Nederland / Internationale Korczak Association)
- Maria Bouvernie-De Bie (Centre d'agogique, UGent)
- Gaëlle Buysschaert (Unicef)
- Peter Goossens (artiste)
- Elias Hemelsoet (Centre d'agogique, UGent / de Tinten asbl, Gand)
- Nina Henkens (Uit de Marge)
- Dirk Langenberg (développeur de projets)
- Jan Naert (asbl Jong, Gand)
- Nancy Vansieleghem (Haute Ecole LUCA, Gand)
- Paul Verhaeghe (Centre de psycho-analyse, UGent)

- La journée commencera avec le récit de jeunes et d’adultes qui se pencheront sur le temps où ils allaient encore à l’école. Les récits seront réunis via une projection son et  lumière.
- L’avant-midi se clôturera avec des doléances à l’égard de l’école. Elles seront formulées par la « salle ». A la fin de la journée, le panel aura la possibilité de faire connaître ses visions des choses et d’y réfléchir.
- Dans la cafeteria, une exposition sera présentée sur Korczak. Les visiteurs auront la possibilité de feuilleter des livres sur le pédagogue et de regarder des DVD.
- Joop parlera de Korczak et de l’enseignement, et présentera la manière dont un enseignement basé sur les idées de Korczak peut offrir aux doléances formulées dans l’avant-midi. Erik donnera des informations sur le nouveau projet Roi Mathias qui commencera le lundi 2 septembre 2013 à Anvers.
- Kahaani-vertelling : Récit de quand j’étais vieux. Mieke Felix nous donne une image de la personnalité de Korczak à travers le théâtre, elle fait réfléchir également à ce qu’il peut signifier aujourd’hui.

-------------------------------------------------------------------------------------

Journée Roi Mathias : Conférence internationale consacrée à Korczak et à (la réforme de) l’enseignement
>>> 21 novembre 2012, 8h30 > 17h
>>> Centre administratif provincial (W. Wilsonplein 2) de Gand
>>> 25 € / 10 € (étudiants)

-------------------------------------------------------------------------------------

Qui est Janusz Korczak ?

Janusz Korczak – de son vrai nom Henryk Golszmidt – est un éminent médecin, pédagogue, publiciste, écrivain et activiste social né à Varsovie en 1878 (ou 1879) dans une famille juive polonaise.
Il étudie la médecine en Pologne et complète ses études en Suisse, en Allemagne, en France et en Angleterre. Il prend une part active aux initiatives sociales mises en place à Varsovie, notamment dans des associations telles que l’Aide aux orphelins, la Société des Colonies de Vacances ou la Société Hygiénique de Varsovie. Très tôt, il décide de consacrer sa vie aux enfants et crée sa propre méthode pédagogique qui consiste en l’élimination de toute violence envers l’enfant, qu’elle soit physique, verbale ou hiérarchique, la création d’une interactivité entre les générations et l’application sans concessions du droit de l’enfant au respect. Janusz Korczak prétend en effet que l’enfant doit être traité comme un adulte. Il croit que l’enfant connaît ses propres besoins, ses désirs et ses émotions et a le droit d’avoir sa propre opinion et ses propres biens.
En 1912, Janusz Korczak devient le directeur de la Maison des Orphelins (Dom Sierot) qu’il fonde la même année à Varsovie. Il collabore également avec l’internat appelé Notre Maison (Nasz Dom). Dans chacune de ces institutions, il organise une sorte de république des enfants, garante de leurs droits et de leurs obligations envers la communauté. Un parlement est ainsi mis en place, ainsi qu'un système juridique spécifique, un règlement intérieur et un journal dans lequel les enfants peuvent exprimer leurs opinions. Durant la Deuxième Guerre mondiale, la Maison des Orphelins est transférée dans le ghetto de Varsovie. La préoccupation principale de Janusz Korczak est la survie de ses pensionnaires. Déporté avec les enfants qu’il ne veut pas quitter, il meurt avec ses protégés le 6 septembre 1942 dans le camp d’extermination nazi de Treblinka.
Janusz Korczak est considéré comme le précurseur d’un courant tout à fait inédit dans la pédagogie contemporaine. Son travail a sans aucun doute possible influencé la réflexion qui a conduit à la signature de la « Déclaration des droits de l’enfant » (1959) et de la « Convention internationale des droit de l’enfant » adoptée par l’ONU en 1989, il a également permis la création de la fonction de porte-parole des droits de l’enfant dans plusieurs pays du monde.

Liens

FrançaisFrançais NederlandsNederlands EnglishEnglish
 
Newsletter
bruxelles@instytutpolski.org
Isuu
 
sherlook