Programme

Arts

Musique

Théâtre

Film

Littérature

Autres

Musique

Concert d'orgue Jan Bokszczanin à la Cathédrale de Bruges

Concert classique
28/07/17
Jan Bokszczanin (c) Wiktor Filipow Jan Bokszczanin (c) Wiktor Filipow


L'inventivité de la musique d’orgue d’hier et d’aujourd’hui, c'est le thème qu'a choisi l'organiste, musicologue et pédagogue Jan BOKSZCZANIN pour son recital sur l'orgue baroque de la Cathedrale de Brugge dans le cadre du Festival d'orgue de Bruges. Jan BOKSZCZANIN incarne l’artiste talentueux, polyvalent à l’esprit ouvert et passionné. Spécialiste de la musique ancienne autant que de la musique contemporaine sur orgue, son récital à Bruges démontrera que la constante modernité a été la préoccupation principale des compositeurs qu'il a sélectionnés.

PROGRAMME
Jean Sebastian Bach – Fantaisie en sol majeur, BWV 572
Francois Couperin – Tierce en taille
Wolfgang Amadeus Mozart – Fantaisie en fa mineur, KV 608
Mieczysław Surzyński – Improwizacje nt. polskiej pieśni kościelnej "Święty Boże" (Improvisations sur le chant sacré polonais "Święty Boże"), op.38
Krzesimir Dębski – Lettre à Jean-Paul II (première mondiale)
Flor Peeters – Aria, op.51
Felix Borowski – Première Sonate pour orgue (allegro, adagio, allegro con brio)

INFORMATIONS PRATIQUES
>>> Cathédrale Saint-Sauveur de Bruges (Sint-Salvatorskoorstraat 8, 8000 Brugge) - voir la carte 
>>> vendredi 28 juillet 2017 - 20h30 
>>> 9€ 

+++ La liste des concerts se trouve ICI



La musique d'orgue en Pologne
Les premières mentions de l’orgue en Pologne datent du XIIe siècle. D’abord limitée à la cour royale, cet instrument essaima progressivement dans tout le pays. A partir du XVe siècle, on trouve des traces attestés de la construction d'orgues dans les grandes villes polonaises comme Gdańsk (Oliwa), Varsovie, Cracovie, Poznań, etc. Parallèlement au développement des œuvres musicales, les progrès techniques dans la construction des instruments se multiplient. A côté de la production polonaise, il faut souligner qu’étaient interprétées quantité de pièces italiennes, allemandes, flamandes ou françaises. On voit dans cette dynamique tout l'ouverture culturelle qui caractérisait la Pologne de l’Age d’Or. Un fait est intéressant dans la culture polonaise : la résurgence de l’orgue dans les compositions musicales du XIXe siècle. August FREYER (1803-1883) – l’ami de Frédéric CHOPIN – ou encore Stanisław MONIUSZKO (1819-1872) et Mieczysław SURZYŃSKI (1886-1924) laissèrent de fantastiques partitions pour cet instrument. A la fin du siècle, une nouvelle génération de compositeurs reprit le flambeau de Moniuszko : parmi ceux-ci, notons la place proéminente de Władysław ŻELEŃSKI (1837-1921) et de Feliks NOWOWIEJSKI (1877-1946). L’orgue n’est pas tombé en désuétude, loin de là ! Les œuvres contemporaines de Tadeusz PACIORKIEWICZ (1916-1998), de Tadeusz MACHEL (1922-2003) – qui, soit dit en passant, reçu des prix spéciaux pour ses quatuors à cordes au Concours International de Composition de Liège en 1956 et 1959 – ou encore d’Augustyn BLOCH (1929-2006) – qui est probablement le compositeur et organiste polonais le plus intéressant du XXe siècle, viennent le prouver plus qu’à leur tour.



Jan BOKSZCZANIN
Organiste polonais, professeur à l’Université de musique Frédéric-Chopin (filiere Białystok), il achève ses études supérieures dans la classe d'orgue de Joachim GRUBICH à l'Académie de musique Frédéric-Chopin en 2002. Il obitient ensuite une bourse doctorale pour étudier à l'Université de North Texas sous la direction de Jesse ESCHBACH. Il suit également les cours de Lenora McCROSKEY. Il participe à des master classes d'organistes et pédagogues renommés comme Guy BOVET, James David CHRISTIE, Alexander FISEKSKY, Bernhard HAAS, Zsigmond SZATHMARY ou Harald VOGEL. Jan Bokszczanin donne régulièrement des concerts et auditions en Pologne et dans de nombreux pays. Il est en outre président de l'association "Ars Liberata".
Auteur de travaux en musicologie réunis sous le titre Geneza i tradycje rosyjskiej muzyki organowej (Genèse et traditions de la musique d'orgue russe, Varsovie, 2001) et Główne tendencje w rozwoju rosyjskiej i radzieckiej muzyki organowej (Les grandes tendances de développement de la musique d'orgue russe et soviétique, Varsovie, 2012). Plusieurs publications, articles et publications de partitions sont consacrés à Marian SAWA, qui fut l’objet de sa thèse de doctorat intitulée Technika cantus prius factus w muzyce organowej Mariana Sawy (La technique cantus prius factus dans la musique d'orgue de Marian Sawa) publiée en 2006 à Łódź

+++ http://www.bokszczanin.pl/



>>> Cathédrale Saint-Sauveur de Bruges

FrançaisFrançais NederlandsNederlands EnglishEnglish
 
Newsletter
bruxelles@instytutpolski.org
Isuu
 
Radio 2